1200 calories 1000 calories

Puis-je me permettre de vous dire toute la vérité, rien que la vérité ? Même si cela fait mal ?

Je vous assure que je ne le fais pas pour vous faire souffrir.

Vous voyez, je ne veux pas simplement vous montrer le chemin de la perte de poids, je veux l’illuminer comme le Sapin de Noël de la Grand-Place de Bruxelles.

Image décorative. Sapin in de Noël de Bruxelles de 1979

Sapin de Noël de 1979. Source : Wikipedia

Alors, je vais y aller un peu fort, mais je sais qu’à la fin de cet article, vous serez content d’avoir appris quelque chose d’utilité publique !  (et au vu de l’épidémie d’obésité planétaire, je pèse mes mots…)

Voilà : Vous n’arriverez pas à perdre durablement de poids. Vous n’arriverez pas à rester motivé. Malgré tous vos efforts, vous n’avez pas la moindre chance.

Pourquoi?

Parce que vous faites n’importe quoi. 

Les régimes restrictifs ne fonctionnent pas. 

  • Que vous fassiez un régime hypocalorique avec Weight Watchers ou sur les conseils de votre diététicien. 
  • Ou que vous éliminiez de votre alimentation les sucres avec le régime cétogène, les graisses avec l’alimentation light” ou les 2 avec le régime hyperprotéiné

Dès que vous vous motivez une fois de plus à peser vos repas et compter toutes les calories. Vous perdez difficilement un peu poids pendant quelques semaines avant de stagner, reprendre des kilos puis abandonner.

Je sais que c’est extrêmement démotivant de galérer autant pour si peu de résultats.

Surtout quand le regard des autres nous pèse, qu’on veut se sentir mieux dans sa peau et être plus séduisant...

Le pire, En plus de vous sentir mal après votre nouvel échec. C’est que votre entourage ou votre diététicien vous dit que c’est de votre faute. Vous manqueriez de persévérance et de volonté.  Ou pire, ils ne vous le disent pas mais ils vous le font comprendre par leurs regards et leur attitude.

Pas vrai ?

Pourtant, C’est comme tenter de gravir l’Everest à pieds nus et... en slip.

C’est raté d’avance. Et c'est Dangereux.

A moins que… Je vous aide à comprendre comment ça marche vraiment.

Pourquoi vous devriez faire attention aux régimes restrictifs

Il est insupportable de supporter de telles restrictions sur le long terme ! Pour ne pas dire IM. POS. SI. BLE.

Vous voulez savoir pourquoi ?

Et bien, si je ne devais vous donner qu’une seule raison : votre métabolisme de base est détruit par la restriction calorique!  

Je vous imagine déjà en train de vous dire. 

“Métabolisme de base”? Kesako ?  

On y vient juste après ! Pas d’inquiétude.

Quant à l’éviction des glucides ou des lipides de votre alimentation. Votre corps en a besoin. Et il va tout faire pour que vous finissiez par en remanger.  

Je ne vous parle pas des protéines, car c’est le seul macronutriment pour lequel je n’ai jamais vu proposer de restriction. C'est même plutôt le contraire...

Ces deux méthodes sont donc vouées à l’échec sur du long terme !

Dans cet article, nous allons d’abord voir pourquoi le régime hypocalorique est d’une cruauté sans nom.  Ensuite nous verrons pourquoi vous devriez manger des glucides et des lipides ! Car les 2 sont importants et nécessaires pour un fonctionnement adéquat de votre corps !

Et pour finir, nous verrons les solutions pour une perte rapide et durable de vos premiers kilos en trop, et ainsi entamer le cercle vertueux d’une perte de poids qui durera des années. En tout cas, c’est tout le mal que je vous souhaite !

Alors… Prêt pour la suite ?

Ce que personne n’ose vous dire sur les régimes hypocaloriques

ÇA NE MARCHE SIMPLEMENT PAS !

Même s’il est préconisé par la plupart des diététiciens ou nutritionnistes...

Le déficit calorique ne fonctionne tout simplement pas. Et ça a été démontré dès 1919 ! 

Ça vous fait quoi de l’apprendre ?

Moi ça m’avait fait un mal de chien d’apprendre qu’on m’avait fait culpabiliser pour rien...

Alors, Vous voulez savoir pourquoi ça ne marche pas ?

En fait c’est simple, la restriction calorique est basée sur un hypothèse totalement fausse: 

La production de graisse corporelle serait uniquement basée sur la différence entre les calories entrantes et les calories sortantes.

Production de graisse corporelle = Calories entrantes - calories sortantes

Il suffirait donc de manger moins pour maigrir. (Ou il faudrait faire plus de sport pour augmenter les calories sortantes, j’en parlerai dans un prochain article.)

C’est pour ça qu’on vous dit que vous grossissez car vous mangez trop.

En fait, même si ça parait logique, c’est beaucoup trop simpliste. Et surtout c’est basé sur cinq suppositions totalement fausses.

Ça vous dit de connaître lesquelles?

Ainsi si vous êtes comme moi, vous allez probablement relâcher une charge émotionnelle négative énorme et ça vous remotivera sur vos capacités à laisser partir vos kilos en trop pour de bon, malgré toutes ces années.

Car comme un proverbe chinois le dit.

Citation applicable à un changement de vision sur le Régime hypocalorique

Ou comme ma mère le dit souvent : Mieux vaut tard que jamais.

Alors Let's go. Comprenons pourquoi les régimes hypocaloriques sont voués à l'échec.

Supposition 1 : Les calories entrantes et les calories sortantes sont indépendantes.

Faux et ARCHIfaux. 

Le pire, c’est que déjà en 1919, des scientifiques ont démontré qu’apports caloriques et dépenses caloriques sont intimement liés. (pour plus de détail, Voir Benedict F “Human vitality and efficiency under prolonged restricted diet”.)

Une réduction de l’apport calorique de 30% entraîne une réduction des dépenses caloriques d’environs 30% au bout de quelques semaines à quelques mois. Le temps que notre corps s’adapte à ses nouvelles conditions.

Du coup, alors que vous trouvez déjà pénible de tout peser pour compter les calories, votre perte de poids, elle, est minime…  

Et ça vous dit de savoir le pire?

Même si vous ne faites pas d’excès vous finissez par regrossir. Et c’est extrêmement usant mentalement. 

Je vous explique directement comment ça fonctionne.

Supposition 2 : Le métabolisme de base est stable.

Tout d’abord, comme promis, on va voir ensemble c’est quoi le métabolisme de base.

Le métabolisme de base est la composante principale de notre dépense d’énergie. Le mieux, c’est qu’on ne doit rien à faire pour en profiter. 

Votre coeur bat tout seul. Vous n’avez pas à penser à respirer ni digérer. Et pour la détoxination et l’élimination des déchets, votre corps gère également en automatique.

Le métabolisme de base est en fait simplement l’ensemble des dépenses d’énergie du corps pour vous maintenir en vie.

Mais que se passe-t-il si vous réduisez les calories entrantes subitement ? Comment votre corps va-t-il s’adapter à la baisse d’énergie ?

Pour vous aider à comprendre, je vous invite à imaginer ceci.

  • Vous gagnez 1600€ par mois.
  • Vous en dépensez 1400.  Et au fil des années vous avez réussi à épargner 3000€.

Puis subitement, votre entreprise fait faillite et vous vous retrouvez au chômage et ne touchez plus que 1100€.

Qu’allez-vous faire?

Vous allez continuer à dépenser comme avant, au risque de vous retrouver dans le rouge en moins de 10 mois?

Probablement pas. Vous êtes bien plus malin que ça !  

Vous allez doucement réduire vos dépenses. Peut-être pas les premiers mois. Mais si vos économies chutent à 1500€ et que vous n’avez toujours pas retrouvé de boulot. Alors vous annulerez votre abonnement à la salle de sport. Vous rendrez le leasing de votre voiture. Ou encore vous réduirez votre budget shopping ou resto. 

Dans tous les cas, vous ferez le nécessaire pour ne plus dépenser que 1100€ par mois, voire 1050 ou 1000€ afin de pouvoir vous reconstituer une épargne.

Puis quand vous finirez par retrouver un travail, que ferez-vous ?

Vous recommencerez directement à dépenser comme avant?

Probablement pas. Vous êtes toujours bien plus malin que ça!

Vous allez en profiter pour vous reconstituer une belle épargne. 5000€ ?  10000€?

Et bien, vous voulez savoir quoi ?

J’ai une mauvaise nouvelle pour votre perte de poids ! Même s'il s'agit d'une bonne nouvelle pour votre capacité de survie 🙂

Votre corps fait pareil avec son épargne de graisse. Si vous réduisez la quantité de calories que vous ingérez (votre salaire), alors le corps réduira la quantité de calories dépensées (vos dépenses).

Résultat des courses?  

Et bien, vous perdez ne perdez qu’un peu de poids. Difficilement. Mais vous restez en surpoids ou obèse. Vous stagnez. Et vous finissez par reprendre. 

Et entre nous, ce n’est pas le pire… 

Vous venez en plus de vous créer d’autres problèmes.

  • Vous reprenez exclusivement du gras alors que vous avez perdu un mélange de graisse et de muscle. Du coup, vos vêtements rétrécissent et deviennent trop petits, même si vous ne reprenez que le poids perdu.
  • En plus, vous reprenez probablement quelques kilos en plus, et oui, le gras est sympa, il ramène des copains...
  • Et pire, vous avez tout le temps faim et vous ne ressentez plus la satiété…

C’est le fameux effet yoyo dont tout le monde parle.

Et entre nous... je ne trouve pas le terme bien choisi… Un yoyo ne remonte jamais plus haut que son point de départ… Dans le  cadre de la reprise de poids, “Sky is the limit”...

Et pour ceux qui, comme moi, aiment le concret. Ça a été démontré en 1945 lors de l’expérience sur la famine dans le Minnesota”. (pour ceux qui parlent anglais et voudraient en savoir plus : voir Keys A, The biology of human starvation (deux volumes). Minnesota Ed. St. Paul,MN : University of Minnesota Press; 1950)

Ça fait mal à entendre, je sais. Il y a déjà plus de 70 ans qu’on a démontré que la restriction calorique ne fonctionne pas.  Mieux, on n’a jamais démontré qu’elle fonctionnait à moyen ou long terme. Mais c’est ce qu’on continue à nous vendre…

Persévérez qu’ils disent tous... La restriction calorique est la voie...

En quelques mots, comment s’est déroulée cette étude?

Pendant 3 mois, une trentaire d'hommes jeunes et en bonne santé ont été nourris à raison de 3200 kcal par jour.

Puis pendant 6 mois, leur ration calorique a été diminuée à 1570 calories, mais elle était continuellement revue à la baisse pour viser 24% de perte de poids. Certains ont fini à moins de 1000 calories par jour.

Les pauvres...

Ensuite, ils ont été nourris à nouveau les 3 derniers mois.

Qu’est-ce qu'un tel régime hypocalorique a donné pour ces 36 jeunes hommes ?

En deux mots : une véritable catastrophe !

  • D’un point de vue physiologique :
    • Leur métabolisme de base s’est effondré de plus de 40%.
    • Ils sont devenus extrêmement frileux… En plein été, ils étaient obligés de mettre des pulls pour ne pas mourir de froid.
    • Leur rythme cardiaque et leur pression artérielle ont dégringolé.
    • Ils n’avaient plus aucune endurance et leur force physique a été réduite drastiquement
    • Ils étaient tout le temps fatigués et souffraient d’étourdissements fréquents.
    • Malgré leur jeune âge, ils ont commencé à perdre leurs cheveux et leurs ongles sont devenus cassants.
  • D’un point de vue psychologique
    • Ils n’avaient plus d’intérêt pour rien… Sauf pour la nourriture. Ils y pensaient tout le temps. Ils ne lisaient plus que des livres de recettes. Rêvaient d’acheter des ustensiles de cuisine… Ils avaient développé une réelle obsession pour la nourriture.
    • Ils avaient faim tout le temps. Même à la fin de leurs repas. Ça vous parle ?
    • Leur capacité à se concentrer a presque été réduite à néant
    • Ils ont développé des comportement névrotiques.

Alors ils ont perdu effectivement 24% de leur poids, mais à quel prix… Je trouve inacceptable que ce soit cette méthode qui soit encore préconisée à l’heure actuelle.

Si on veut perdre du poids, c’est pour être en bonne santé, pas pour développer plein d’autres problèmes.

Non ?

Alors, Comment ça marche ?

Pour ceux que ça intéresse, qu’est-ce qui explique ces résultats ?  (Pour les autres, passez directement à la troisième supposition 😉 )

En fait, en réduisant l’apport calorique de 50% (voire de plus de 70% pour certains), leur corps a dû réduire ses besoins en énergie. 

C’est un mécanisme de survie extrêmement intelligent. Le corps humain diminue les dépenses non nécessaires au maximum. Les fonctions corporelles non primordiales sont réduites le plus possible.

  • Il y a moins de calories pour pomper le sang ?  Alors le corps réduit le rythme cardiaque et la pression sanguine
  • Il y a moins d’énergie pour chauffer le corps? Alors le corps réduit la température corporelle.
  • Il y a moins de calories pour remplacer les cheveux et les ongles ? Alors les ongles se fragilisent et les cheveux tombent.
  • Il y a moins d’énergie pour le système locomoteur? Alors on a moins d’endurance et de force physique.
  • Il y a moins de calories pour le cerveau ? Alors on développe des troubles tels que l’apathie, le léthargie ou l’incapacité à se concentrer…

Triste tableau non ?  

Et dire que c’est ce que je vois encore préconisé bien trop souvent… Que ce soit sur des blogs, des groupes Facebook d’entraide ou dans les cabinets des diététiciens… 

Rien qu’avec cette supposition, j’espère que vous avez compris pourquoi ça n’a jamais marché! Et pourquoi ça ne marchera jamais...

Et surtout, j’espère que vous allez arriver à déculpabiliser de ne jamais avoir réussi à perdre de poids durablement jusqu'à maintenant avec ces régimes hypocaloriques..

Mais ce n’est pas tout, il reste encore 3 suppositions. Et on nous fait bien trop culpabiliser à leur propos pour que je les taise...

Supposition 3 : Vous exercez un contrôle conscient sur la faim

Bah oui, c’est logique.

La Palice en aurait dit autant.

Porter un aliment à sa bouche est une décision consciente.

Du coup, la faim ne jouerait qu’un rôle mineur dans l’acte de manger. 

Or, ce n’est plus un secret pour le corps médical. On sait maintenant que les signaux de la faim et de la satiété sont gérés en majeure partie par des hormones.

Et oui, 

  • la ghréline est une des hormones qui stimule l’appétit
  • la leptine est une des hormones qui stimule la satiété.

Que se passe-t-il lorsque vous perdez du poids suite à une restriction calorique ?

Le corps met en oeuvre 2 mécanismes de survie :

  • Premièrement, vos dépenses d’énergie diminuent, comme on vient de le voir à l’instant. 
  • Et comme si ce n’était pas suffisant, un deuxième challenge se présente à vous : les signaux hormonaux de la faim sont immédiatement et indéfiniment amplifiés. 

Le seul but de ces deux mécanismes de survie ? 

Votre corps tente d’obtenir plus de nourriture. Il essaie simplement de reprendre le poids perdu.

C’est vraiment pas de chance.

Votre corps joue contre vous.

Par contre, pas d’inquiétude. Il existe des solutions.

Et puis, cette découverte nous permet d’avancer une hypothèse, qui elle est vérifiée.

La prise de poids est liée à un déséquilibre hormonal. Dans le cas ici présent les hormones de la satiété et de la faim sont complètement dérégulées. 

Allez, plus que 2 suppositions. Je suis certain que vous trouvez ça rassurant de comprendre que ce n’est pas votre faute si tout ce que vous avez tenté dans votre vie n’a jamais fonctionné.

Supposition 4 : Le corps est idiot et décide de stocker de la graisse sans raison.

Scoop : En fait, Il n’y a pas que la faim ou le métabolisme de base qui est régulé par le système hormonal.

L’ensemble des systèmes du corps est régulé par les hormones. Par exemple

  • la croissance est régulée par l’hormone de croissance
  • la maturation sexuelle est régulée par la testostérone et les oestrogènes
  • la température corporelle par la thyréostimuline et la thyroxine libre…

Je pourrais vous citer bien d’autres exemples.

Et en fait, il en va de même pour la croissance des cellules graisseuses.

Par exemple, on a découvert que :

  • la leptine, en plus de réguler la faim régule également la croissance des cellules adipeuses.
  • la lipoprotéine lipase et l’adipose triglycéride pourraient également jouer un rôle important dans la croissance de la graisse !

De nouveau, votre prise de poids s’explique par un dérèglement progressif (ou soudain dans de rares cas) du système hormonal. Et il en va de même pour votre difficulté à perdre du poids...

Prêt pour la dernière supposition ?  Peut-être la plus dangereuse des 5.

Supposition 5 : une calorie est une calorie

C’est la base de Weight Watchers. Vous comptez des points toute la journée. Pas besoin de faire de savants calculs. Et en plus c’est ludique.

Ces points sont basés principalement sur les calories apportées. 

Or, est-ce qu’une calorie de de fruit ou de sucrerie industrielle aura un impact différent. 

Bien sûr !

C’est comme si je vous propose ces 2 voitures. Vous préférez laquelle ?

Celle de gauche, qui ne vaut pas grand chose, mais qui est économique et peut durer des décennies. Ou celle de droite, qui est parmi les plus chères du monde?

Mon choix serait vite fait. rien que pour la revendre, je prend directement celle de droite moi.

Pourtant, dans les 2 cas c’est une voiture. Et Vous voyez bien qu’il y a des différences.

Ça me rappelle quand mes parents ont suivi Weight Watchers pendant plusieurs mois quand j’étais ado. Je venais justement de voir le système digestif en biologie à l'école. Qu’est-ce qu’on avait ri avec ma soeur quand on avait calculé les points de mon père pour la journée précédant le début du régime WW.  16 points pour 2 Snickers.  (sur un capital de 23 quotidien de mémoire)

“Bon bah, papa, tu les as explosé les points avec ces 2 crasses”.  

Le pire, on pourrait en manger bien plus que 2, tant ce n’est pas rassasiant…  Les industriels ont vraiment trouvé les bons mélanges pour nous faire aimer et avaler n’importe quoi…

Mais je m’écarte du sujet (désolé, ça m’énerve peut-être encore plus que les régimes hypocaloriques).

Vous vous doutez bien qu’entre 100 calories de pomme ou 100 calories de Fanta, il y a une différence pour votre corps ! Au fond de vous vous le savez que vous devriez arrêter de vous laisser tenter par ces saloperies bourrées de produits chimiques non?

Mais ce n'est pas tout

Vous savez...

Le simple comptage des calories dans l'optique d'un régime hypocalorique se base sur d'autres suppositions erronée. Mais comme votre temps est précieux, je veux me contenter de vous les énumérer pour l'instant

  • Une calorie qui entre dans le tube digestif n'est pas forcément une calorie qui est assimilée par votre intestin grêle. En fonction de l'état de votre biome intestinal, vous allez plus ou moins bien absorber.  Une fondation de moins pour l'hypocaloridite aigue.
  • Votre métabolisme de base n'est pas stable. Il évolue de jours en jours...  Du coup, se forcer à manger la même quantité chaque jours relève de l'aberration.
  • La nature est sacrément bien faite. Si vous mangez des aliments naturels, vous ne ferez pas de mauvais gras. Ce sont les aliments industriel et hyper transformés qui vous rendent gras. Un coach anglais, Sam Feltham a fait deux expériences amusantes qu'il a documentées. Dans la première, il a mangé une alimentation riche en bonnes graisses et en protéines pendant 21 jours. Malgré ses plus de 5000 calories par jour, il n'a pris que 1 kilo mais a perdu 3 cm de tour de taille. Il a fait du muscle... Ensuite, quelques mois plus tard il a refait l'expérience, mais en mangeant plein de produits industriels cette fois ci. Résultat, il a pris 7.5 kilos et 9cm de tour de taille...  mais cette fois-ci, c'était conforme aux attentes.  Édifiant non? C'est d'ailleurs le genre d'expérience que je pourrais tenter à l'avenir tiens.

En conclusion

Allez, Maintenant que 

  • nous avons vu que compter les calories en pesant tous vos repas ne fonctionne pas, en plus d’être saoulant. 
  • nous savons que la restriction calorique est vouée à l’échec.
  • nous avons identifié qu’une dérégulation de notre système hormonal amène des sensations de faim fortes et fréquentes, en plus de réduire la satiété lors de vos repas.

J’espère sincèrement que vous êtes rassurés sur vos échecs passés. Ce n’était pas de votre faute…  Par contre, vous savez maintenant qu'il faut faire un reset de ce qu'on vous a mis dans le crâne toute votre vie.

En fait, on vous a simplement demandé d’aller de Dunkerque à Marseille, mais en vous faisant prendre le ferry vers Douvres… C'est tout simplement beaucoup plus compliqué d’y arriver. 

Ce que je vous propose maintenant, c’est de voir...

Ce que personne n’ose vous dire sur les régimes restrictifs en lipides ou en glucides

Il existe 3 types de macro-nutriments.

  • les glucides (ou sucres)
  • les protéines (ou protides)
  • les lipides (ou matières grasses)

Durant les décennies passées, plusieurs régimes ont vu le jour, qui excluent ou réduisent fortement l’un ou l’autre de ces macro-nutriments. Je vous propose d’en traiter 3 ici.  

D’abord on a supprimé les graisses. Ensuite on vous a proposé de supprimer les glucides en plus. Puis on vous a proposé de ne supprimer que les glucides.

Les régimes allégés, pauvres en graisse.

La mode de l’allégé a été initiée suite à une supercherie…  Une étude dirigée, ayant jeté l'opprobre sur les graisses. Pour en savoir plus, voir cet article sur le blog Maigrir-vite-et-bien.

En résumé, selon cette étude, manger trop d’aliments riches en cholestérol provoquerait des problèmes cardiovasculaires… 

La supercherie ?

Seules certains types de graisses posent problème en terme de “mauvais cholestérol”. 

Cette étude a évincé des populations comme les Français ou les Massais, car ils ne permettaient pas de démontrer ce qu’il voulu.

Le but étant de promouvoir les produits allégés et la margarine (le comble), ces pays ont étés retirés des données, car elles ne collaient pas au modèle.

Résultat, depuis 60 ans on nous vend le faible en gras, l’allégé, le light… Et force est de constater que ça ne marche pas… L’épidémie d’obésité continue à progresser.

Qu’est-ce que ça implique pour votre perte de poids?

Simple, les graisses sont remplacées par des glucides. 

Or, on sait aujourd’hui que ce sont les glucides qui sont les principaux responsables de la prise de poids, via les pics d’insuline en réponse aux pics de glycémie. 

Et les graisses font très peu grimper l’insuline.

Pour l'influence de l’insuline sur vos difficultés à perdre du poids, je l’aborderai dans un prochain article, probablement le prochain, car c’est une clé majeure de la perte de poids. En attendant, c’est une des clés que je développe dans le guide gratuit “Les principes naturels de l’Obésité” que je vous offre. N’hésitez pas à le télécharger ici !! )

Du coup, on remplace les graisses qui font peu grossir, car elles auraient une influence sur les problèmes cardiovasculaire, par des glucides, qui eux génèrent généralement des pics d’insuline et font donc grossir.

Génial n'est-ce pas ?

Pour l’industriel. Il vous vend des aliments dans lesquels il a remplacé le gras par de l’eau, donc avec un coût de revient bien moindre (vu que la graisse il l’utilise ailleurs). 

Mais en plus, il vous le vend plus cher…  

Et cerise sur le gâteau, alors que ça devrait vous faire maigrir, ça a l’effet contraire. 

Je ne comprends pas que la vérité n’ait pas encore éclaté. Ça m'attriste de voir des gens continuer à acheter des produits lights ou 0% de Matière grasse en pensant que ça va les aider à mincir. 


Maintenant je vous propose de voir l’effet contraire... On réduit fortement les glucides.

La diète cétogène, riche en graisses.

Maintenant, le régime à la mode, c’est le régime cétogène. Vous l’avez peut-être tenté ?

Vous réduisez à quelques grammes par jour l’apport glucidique. En contrepartie, vous vous lâchez sur les lipides et les protéines.

Comme on vient de le voir, l’idée est de consommer des aliments qui génèrent peu d’insuline.

L’avantage est double.

  • Vous générez des pics d’insuline moindre, et donc vous stockez moins.
  • Vous forcez votre corps à entrer en cétose, puiser dans ses réserves de graisse pour générer du glucose via la néoglucogenèse. Le corps tourne sur le carburant qu’il utilise en jeûne.

Sur le papier, il n’y a que des avantages.

Et en cure ponctuelle, j’y vois moi-même un intérêt. Pour relancer une perte de poids par exemple. Cependant, comme je le décrirai dans un prochain article, il est possible d’atteindre un résultat bien plus efficace, simplement en menant un jeune de quelques jours.

Par contre, sur du long terme, j'y vois un problème.

L’être humain est câblé pour aimer le sucre. Le cerveau en a besoin (tout comme il a besoin de lipides). Du coup, sur du long terme, le régime cétogène, ou Keto, risque de vous amener à des compulsions de plus en plus fortes pour le sucre. 

Et comme on l’a vu, au bout d’un moment, c’est votre système hormonal qui reprend le contrôle et vous craquez…

Pour ma part, je préfère une approche où je consomme des fruits. Ça me permet d’assouvir mes envies de sucré, de réduire et d’effacer mes envies de sucreries… Je n’ai plus mangé un bonbon acidulé depuis plus de 2 ans… J'ai troqué Haribo contre de l’ananas, des pommes ou des oranges.

D’ailleurs, ça me fait penser à un collègue, Pierre-Yves, qui a bien rigolé quand, il y a trois ans, j’ai mangé ma première mandarine à côté de lui. Quand il me voit manger mes fruits maintenant, il me rappelle souvent cette histoire.

Bref, je m’écarte. Le régime cétogène, en cure, pourquoi pas. Sur du long terme, méfiance !

Je vous propose un régime encore plus restrictif avant de vous proposer des pistes de solutions pour perdre du poids !

Le régime hyperprotéiné (Dukan ou Atkins)

Cette fois-ci,  on nous fait éliminer au maximum les graisses et réduire fortement les glucides.

Cela force le corps à puiser dans nos réserves de graisses.

Par contre, c’est très éprouvant pour notre organisme pour plusieurs raisons :

  • Digérer des protéines consomme beaucoup d’énergie. Résultat : vous êtes épuisés en permanence…
  • Le corps entre littéralement en mode survie. Votre source d’énergie devient vos réserves de graisses sur une très longue durée (souvent plusieurs semaines à plusieurs mois)…
  • Réduction calorique. Car en ne consommant plus de graisse ni de glucides, vous réduisez forcément la ration calorique. Et ça entraîne quoi?  Une chute drastique et assurée de votre métabolisme de base, avec tous les problèmes dont on a parlé un peu plus tôt...
  • La dégradation de telles quantités de protéines occasionne un énorme travail à vos reins… Méfiance si vous ne buvez pas assez sur du long terme et attention à l’épuisement rénal qui vous guette.
  • Absence de micro-nutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments) dans l’alimentation. En effet, les micro-nutriments sont principalement présents dans les fruits et légumes. Ça va induire de nombreuses carences et problèmes de santé sous-jacents… Par exemple, la carence en magnésium entraîne des symptômes musculaires (crampes, tremblements, spasmes, tétanie, faiblesse), de la fatigue, de la confusion, de l'irritabilité… Pour l’importance des micronutriments, je vous invite à vous rendre sur le medecine-anti-age.com
  • Et je ne vous parle même pas de la fréquence et de la qualité de vos selles…  Votre passage hebdomadaire à la selle risque de vous faire réellement FLIPPER. Tant que ce sera dur à faire passer. Par contre à chaque fois vous y perdez pas mal de poids... Comme quoi, il y a toujours bien 2 faces à une médaille 🙂 

Et en plus, en pratiquant un régime hyperprotéiné, vous combinez les risques et problèmes des régimes pauvres en glucides et de ceux pauvres en lipides… 

  • Manque de sucre, qui reste quand même le carburant de prédilection de votre corps ! Et surtout celui avec lequel il a le plus facile de fonctionner.
  • Manque de lipides, qui sont pourtant nécessaires à tout un tas de fonctions corporelles, tant cérébrales que digestives par exemple. Je vous prépare un article sur le rôle des lipides dans le corps, vous pouvez vous inscrire à ma newsletter pour ne pas le rater !

Sur le long terme, c’est très difficile à tenir.

Il n’est donc pas surprenant, que même si le régime Atkins (ou Dukan) démontre d’une perte de poids supérieure les premiers mois, au bout d’à peine un an, les résultats sont revenus dans la norme. À savoir reprise du poids perdu pour la plupart de ceux qui l’ont tenté. (si vous lisez l’anglais, vous pouvez voir l’étude ici)

Si comme moi vous avez tenté le régime hyperprotéiné et avez échoué. Ne vous en voulez plus… C’est NORMAL et c'était courru d'avance.

On a maintenant vu pourquoi la restriction calorique, au delà d’être une idiotie sans nom, est d’une cruauté crasse, car elle vous fait culpabiliser alors que vous avez suivi des consignes qui vous mènent... Droit dans le mur.

C’est vraiment comme de vous demander de conduire une voiture lancée à 150 km/h dont la colonne de direction est bloquée et les freins ne fonctionnent plus. Et en plus, si vous survivez, vous porter devant le tribunal car vous avez causé un accident.

On a aussi vu l’importance de consommer de tous les macro-nutriments. Que ce soit les lipides pour la densité alimentaire et les bienfaits multiples sur votre organisme, ou que ce soit les glucides pour apporter une énergie directement utilisable par votre organisme. Je n’ai pas parlé des protéines, mais pas d’inquiétude à ce sujet, je n’ai jamais vu de régime les excluant.

Maintenant qu'on a vu tout ça sur les régimes amaigrissants, il est temps que je vous donne des solutions qui ont fait leurs preuves pour des milliers de personnes.

Bien que vous soyez à Douvres, prenez de suite le train jusque Londres Gatwick et direction Marseille Provence sans escale. Ça sera vachement plus rapide.

Ce que vous devriez faire si vous voulez enfin maigrir et mincir durablement

La méthode que j’ai compilée pour perdre du poids est beaucoup plus complète que tout ce que j’ai trouvé ailleurs. 

Elle m’a permis de quitter l’obésité après QUINZE ans de combat acharné. Et ça n’a pas pris 20 plombes… En 15 mois c’était plié. 

En fait, en 2 mois j’étais enfin sorti de l’obésité, passant de 108 à 90 kilos. Ensuite j’ai levé le pied pour perdre 5 kilos de plus en 8 mois. (enfin, en 3 mois puis stabilisation de 5 mois).

Et quand je me suis décidé, en 2 mois j’avais vaincu mon surpoids, passant de 85 à 75 kilos.

C’est normal qu’elle fonctionne. Il n’y a pas de restriction calorique. Et il n’y a pas d’éviction d’un macro-nutriment. 

La méthode se contente de mettre en place des solutions basées sur des faits tangibles et rationnels qui vont littéralement turbo propulser votre perte de poids.. 

En voici les 4 premiers éléments. Je vous apporterai les 2 derniers lorsqu'on aura vu la théorie qui les explique dans un prochain article.

Etape 1 : Comprendre les principes naturels de l’Obésité.

Dans cet article, je viens de simplement vous expliquer pourquoi la restriction calorique est cruelle. Elle vous maintient littéralement obèse. Par contre, comme tout le monde la préconise, il est facile pour le diététicien, le médecin ou votre entourage de vous blâmer en cas d’échec.

Cependant, on a juste levé la première fausse croyance. Il en reste encore un paquet.  Par exemple, le sport est-il réellement l’élément clé lorsqu’on a 20, 30 ou 60 kilos à perdre?

Il faut également pousser plus loin ce qu’on a vu comme causes de l’obésité. Par exemple, le dérèglement hormonal, et comprendre à quel point il est une des clés pour perdre enfin durablement du poids.

Il est également nécessaire de s’attarder sur l’équilibre acido-basique de votre corps, ainsi que sur le système éliminatif.

C’est le but de cette première étape, et si vous êtes intéressé de Comprendre enfin les principes de l’Obésité, je vous invite à télécharger le guide gratuit que je vous offre sur cette page.  Vous ne serez pas déçu.  Ce faisant, vous serez également mis au courant des nouveautés sur le blog. et je vous enverrai de temps en temps des messages de motivation ou d'information pour vous renforcer dans votre perte de poids.

FINI de vous lamenter car vous échouez en appliquant des méthodes qui ne fonctionnent pas. 

La compréhension vous offre l’autonomie !  Et l’autonomie vous permettra de vous forger vous-même votre propre mode de vie. Et ce mode de vie sera basé sur les lois du Vivant. Il ne le sera plus sur de beaux principaux qui ne reposent sur rien d’autre que de la “masturbation intellectuelle”.

Et puis, comme Einstein l’aurait dit : 

Par contre, ce ne sera pas facile, il faut vraiment une réelle ouverture d’esprit pour accepter que ce qu’on nous a dit et rabâché sans cesse toute notre vie est basé sur du vent. Bien qu’en se posant 2 minutes et en voyant à quel point l’obésité et le surpoids ont évolué en 60 ans, on a cette intuition qu’on nous a raconté des âneries.

Maintenant que vous savez qu’il est temps de devenir incollable sur les principes naturels de l’obésité, passons aux solutions ! 

Ainsi vous pourrez commencer à larguer vos premiers kilos en trop, et vous entamerez la métamorphose de votre vie !

Etape 2 : Mangez moins souvent.

FLASH INFO : 

Vous pouvez survivre en ne mangeant pas 3 à 6 fois par jour.

Et en plus vous n’allez pas tout stocker directement...

Un des pires mensonges que vous allez découvrir lors de la compréhension des principes de l’Obésité. C’est qu’il n’est pas nécessaire de faire 3 à 6 repas par jour pour perdre du poids… Le plus efficace pour réguler votre système hormonal est de réduire le nombre de prises alimentaires.

Oui. Pour perdre vite, il va falloir jeûner.

Ça peut faire peur au début. Je vous comprends.

Moi-même, qui prenait encore jusqu’à 7 prises alimentaires par jour il y a 2 ans. Et qui n’avait jamais sauté un repas de ma vie, ça me faisait flipper au début.

Pourtant, depuis que j’ai invité le jeûne dans ma vie, celle-ci a littéralement changé.

Pour commencer, apprenez à sauter un repas de temps en temps.  

Vous n’avez pas faim ce matin ? Ne mangez pas directement. Attendez d’avoir faim.

Vous avez trop mangé à midi et n’avez pas faim ce soir ? Ne mangez pas. Réapprenez à entendre et écouter vos ressentis.

Tout doucement, ça va vous rassurer sur votre capacité à jeûner de façon intermittente. Car oui, vous aurez commencé le jeûne intermittent.

Puis doucement, commencez à systématiquement sauter un repas chaque jour, ou tous les 2 ou 3 jours… Vous permettrez ainsi à votre corps de commencer à réguler ses hormones. Par contre,

MISE EN GARDE : 

Quand on vous dit de faire du jeûne intermittent quotidien. Par exemple le jeûne intermittent 16-8 (16 heures de repos digestif pour 8 heures d’alimentation)

Ce qu’on ne nous dit pas. C’est qu’il est nécessaire d’augmenter l’apport dans les (ou le) repas restant(s) pour éviter que votre corps n’entre en mode “économie d’énergie”. Comme on vient de le voir ensemble, la restriction calorique à long terme est l’Al Capone de la perte de poids. C’est l’ennemi numéro UN. 

Je sais, ce que je viens de vous dire va à l’encontre de ce qui vous est proposé habituellement. Mais bon, est-ce que ça a marché pour vous ou vos proches jusqu’ici ? NON. Sinon vous ne seriez pas en train de lire cet article 🙂  

L’étape suivante sera d’inviter des jeûnes plus longs dans votre vie.

La première personne que j’ai connue qui jeûnait était mon voisin lorsqu’on habitait à Rocourt, en banlieue liégeoise. Pierre avait la soixantaine et faisait 1 semaine par semestre où il ne consommait que de l’eau. Il avait mis en place cette routine depuis 10 ans. Quand je l’ai appris, je me suis juste dit qu’il lui manquait une case… Qu’il n’était pas normal. Et ce, même s’il m’avait dit que ça lui avait permis d’arrêter de prendre des médicaments chaque matin, par exemple ceux pour l’hypertension… Il avait également perdu une dizaine de kilos, et d’ailleurs, sec comme je le voyais, je ne l’imaginais pas avec des kilos en trop.

Mais Je me suis dit que c’était un truc de “vieux” cette histoire de jeûne.... Jeune con que j’étais à l’époque :).

Et pourtant me voilà, moins de 4 ans après…

L’an passé, au delà de la mise en place du jeûne intermittent 16 - 8 à 23 - 1, de 4 à 7 jours par semaine, j’ai fait quelques jeûnes de 3 à 6 jours.

Et quels effets sur la perte de poids et le bien-être en général ?

Et bien, rien à redire. C’est juste TOP. Je vous concocte un article où je vous ferai le rapport jour après jour de mon dernier jeûne en février 2020. Je suis passé de 79.5 kilos à 71.5kilos au plus bas, avant de remonter et me stabiliser à 75 kilos… Et ce en 2 semaines. Alors que j’avais déjà perdu plus de 28 kilos… Et avait déjà atteint une corpulence considérée normale… 

Ah oui, désolé, j’ai oublié de vous expliquer pourquoi ça marche. 

Sans entrer dans le détail, l’hormone du stockage dans le corps est l’insuline.

Dès qu’on mange, on génère de l’insuline… 

Si on veut déstocker, il faut avoir des taux d’insuline faible dans le sang. Il existe donc 2 solutions. 

  • Celle que je vois souvent, qui vous dit de manger des aliments à Indice Glycémique faible… Le taux d’insuline grimpant très très fort lorsque le taux de glucose sanguin grimpe trop, ce n’est pas déconnant et c’est même super intéressant à faire aussi. ça permet, après un repas, de retrouver un taux d’insuline faible plus rapidement.
  • Pourtant, il existe une seconde solution bien plus efficace. Ne pas générer du tout d’insuline. Donc ne pas manger. Car oui, même manger un avocat génère de la production d’insuline dans le corps. Dès qu’on mange, on arrête de déstocker

En résumé, oui, apprenez à sauter un repas de temps en temps. Votre corps vous remerciera !!

Vous avez déjà testé la soupe au chou pendant 1 semaine. Ou de ne manger que de la viande pendant 3 mois… Vous ne perdez rien à tester quelques semaines…  

Ah Si, probablement vos kilos en trop ! Et si vous voulez accélérer encore plus votre perte de poids, il est important de s’intéresser également à ce qu’il y a dans vos assiettes.

Etape 3 : Mangez une alimentation réellement adaptée aux êtres humain

Si je vous demande quelle est l’alimentation adaptée à l’être humain. Vous allez probablement me dire qu’il faut manger des légumes et des fruits, des féculents et des céréales, de la viande et des laitages, ainsi que des oléagineux ou d’autres sources de graisses.

Si c’était votre réponse, je vous dirais que c’est déjà pas mal. 

Pourtant, je reste sidéré de voir le nombre de personnes qui intègrent encore aujourd’hui dans leur alimentation :

  • des pesticides et des fongicides
  • des sucres raffinés
  • des colorants
  • des conservateurs
  • des exhausteurs de goût
  • des graisses trans
  • et autres produits chimiques...

Tous ces produits chimiques sont récents dans notre alimentation. Moins de 75 ans. Pensez-vous que leur impact est si limité que ça ? 

Je sais que corrélation ne veut pas dire causalité. Mais avouez qu’on peut se poser la question. 

On vit une épidémie d’obésité depuis 50 ou 60 ans au niveau planétaire. A peu près quand ces produits ont commencé à intégrer notre alimentation…

Donc oui, bannissez le plus possible les produits industriels qui sont de toute façon bourrés de produits chimiques.  Faites l’expérience pendant 2 ou 3 mois, et dites moi comment vous vous sentez.

Par contre, je vous le dis d’avance, ça ne sera pas facile. Surtout avec le sucre blanc, dont on a découvert récemment qu’il était plus addictif que la cocaïne. Du coup, si vraiment c’est trop dur, éliminez le reste et ne gardez que le sucre…  

Consommez des fruits et légumes biologiques et locaux au maximum. Au moins pour ceux qui contiennent beaucoup de produits phytosanitaires. En voici une liste sur le site de l'EWG. Alors c'est en anglais, mais normalement voici le lien avec google translate.

Supprimez les aliments hyper transformés.  Ils n’apportent rien d’autre qu’un plaisir éphémère de quelques secondes. Est-ce que ça vaut vraiment la peine de pénaliser tout votre être pour satisfaire 1cm² de papilles gustatives ?  Probablement pas.

Allez-y progressivement. Remplacez vos sucreries par des fruits par exemple.

Comme le quatrième accord toltèque le dit.

“Faites toujours de votre mieux”

Et n’oubliez pas que votre mieux d’aujourd’hui n’est pas votre mieux d’hier ou de demain. Et votre mieux de ce matin n’est pas votre mieux de ce midi ou de ce soir !

Moi-même  il m’arrive oublier l’impact de ce que j’ingère sur mon corps. Surtout quand c’est néfaste, mais ça se produit de moins en moins souvent, et surtout de moins en moins longtemps à chaque fois.

Commencez déjà par ça au niveau de votre alimentation. Vous allez avoir rapidement vos premiers résultats.

En attendant que je diffuse un article complet sur l’alimentation physiologique et vivante. qui est une clé importante de la perte de poids, voici déjà la quatrième étape.

Etape 4 : Votre stress vous fait grossir autant, si pas plus, que votre alimentation. Sauf si par chance il vous coupe l’appétit.

On a tous eu cette expérience. 

On s’installe dans la cuisine. On préchauffe le four. On nettoie les truites. On les pose sur des feuilles de papier aluminium huilées. On lave les tomates et on les coupe en rondelle. Rebelotte avec les citrons. On ciselé le persil et on émince l’oignon. On garnit nos poissons avec tout ça. On sale, on poivre à notre convenance et ont parsème de thym.

On place nos papillotes dans un plat, et hop, au four pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, on prépare le riz complet (bah oui, il faut de l’IG faible comme on vient de le voir).

L’odeur dans la cuisine est à tomber. On appelle tout le monde et on dresse la table tous ensemble. Puis juste avant de retirer le plat du four, le téléphone sonne.

C’est votre père, qui vous annonce que Tatie Danielle, votre marraine, vient d’entrer à l’hopital. Il n’en sait pas plus.

Quel stress. 

Est-ce que vous avez encore envie de manger ces truites, préparées avec amour ?

Non. Vous savez au fond de vous que vous n’allez pas les savourer. et en plus, vu le stress, vous allez mal digérer…

Par contre, la boite de chocolat vous donne terriblement envie. Le réconfort émotionnel dont vous avez besoin suite au stress que vous venez de subir est bien réel.

Voila un des problèmes du stress.  On a envie de manger n’importe quoi de sucré pour compenser.

Mais physiologiquement, que se passe-t-il lorsque vous stressez? 

Votre corps génère du cortisol, et ce cortisol a tout un tas d’effets bénéfiques. Mais vis-à-vis de la perte de poids, il est vraiment handicapant. Rapide résumé de ce vous découvrirez grâce à la compréhension des principes de l'Obésité :

  • Le cortisol induit un relargage de glucose dans le sang, et on en réponse un relargage d’insuline.
  • Le cortisol bloque les processus digestifs et éliminatifs du corps.

Il a bien d’autres effets, mais ces 2 ci vous aident à comprendre à quel point être stressé est mauvais pour votre perte de poids. Insuline élevée signifie stockage. 

Pour mettre votre perte de poids en Pilotage automatique, il est important d’apprendre à gérer vos stress. Pour ça, voici déjà quelques petites astuces.

Par exemple, avant chaque repas, faites quelques minutes de cohérence cardiaque. Cette vidéo est pas mal, le temps de télécharger une application pour économiser un peu de bande passante au niveau mondial 🙂

Ou alors, lorsqu’un petit stress arrive, posez-vous la question suivante. “Est-ce que le 27 avril 2025, cette situation aura toujours un impact dans ma vie ?”. 

En effet, trop souvent on se pourrit la vie pour rien. Les enfants ont fait un peu de désordre, est-ce si grave au final? Le livreur de pizza a 10 minutes de retard. Est-ce qu’on va mourir de faim? 

Pour que cette astuce fonctionne, il est important que vous donniez une date précise dans 5 ans. 

Vous pouvez évidemment également vous faire aider par un sophrologue ou un hypnothérapeute.

Ah oui, j’oubliais, le soir, votre père vous rappelle et vous annonce que tatie Danielle va bien. Elle est déjà rentrée chez elle. Plus de peur que de mal.

Le mot de la fin

Voila, on arrive à la fin de ce premier article. J’espère qu’il vous a permis d’apprendre des choses qui vous seront utiles.

Je tiens avant tout à m'excuser. Il y a énormément à dire. Et j'ai du faire plusieurs fois des raccourcis car je n'ai pas encore publié d'article expliquant certains concepts qui justifient mes propositions.  Je reviendrai régulièrement sur cet article pour éditer des liens vers d'autres articles à fait que je les publierai !

Vous savez maintenant que vous pouvez arrêter de compter vos calories. Vous savez que les graisses ne sont pas si néfastes que ça. Vous savez également que le sucre, des aliments qui en contiennent naturellement, n'est pas néfaste non plus

Vous savez que pour perdre du poids, il y a 3 facteurs clés de succès. 

  • Déstresser. 
  • Réduire la fréquence des repas (en tout cas supprimer le grignotage en priorité). 
  • Et bannir de vos alimentation tous les produits hyper transformés et pour les fruits aspergés de pesticides, les préférer bio au maximum.

Si vous testez par exemple simplement la cohérence cardiaque avant chaque repas, vous verrez que vous ressentirez bien plus vite la satiété et que vous apprécierez bien plus votre repas. En conséquence vous arrêterez de trop manger. Ou alors, vous verrez que cette demi-tablette de chocolat vous laisse un goût amer en bouche, et qu’en plus vous attrapez mal au ventre, et peut-être ne mangerez vous pas la seconde moitié directement.

Si vous testez le jeûne intermittent, vous verrez qu’il vous sera de plus en plus facile de sauter un repas. Voire de ne rien manger un jour par mois. Cela vous permettra d’éliminer rapidement les excès que vous auriez pu faire lors d’une invitation à l’extérieur par exemple.

Imaginez-vous.

Moins de grignotage. Moins de bonbons et autres produits industriels. Une alimentation de Qualité. Moins de stress au quotidien. Une santé qui s’améliore. Plus d’énergie au quotidien.

Qu’est-ce qui vous manquera encore pour être pleinement épanoui ?  

Pas grand chose… Surtout que vous aurez commencé à perdre du poids sans même vous en rendre compte.

Par contre, je ne vais pas vous mentir, c’est une transition qui peut être difficile à faire. 

Ça demande d’apprendre à manger différemment car on n'a pas été habitué. On va en plus à l'encontre de ce qui nous est vendu partout. Tant dans la sphère familiale que dans les publicités ou dans la plupart des magasins.

Il faut remettre en cause des croyances parfois vieilles de 5, 10 voire 30 ans.

Mais vous ne pensez pas que le jeu en vaut la chandelle ?

la vitalité et la forme que vous aurez quand vous serez passé à l’action vous permettra de persévérer lorsque vous rencontrerez des difficultés. C’est également le but de ce blog. Vous aider dans votre métamorphose.

Alors, qu’attendez-vous pour commencer de suite?  Par exemple, apprenez les principes de l’obésité. Ça changera littéralement votre regard sur la perte de poids en général.  Au delà de vous aider, vous pourrez également aider vos amis ou amies.

Félicitations de m’avoir lu jusqu’au bout !

Vous faites partie des personnes motivées qui veulent reprendre leur santé en main. 

Bonne journée et heureuse métamorphose !

Je vous dis à bientôt.

Christophe

A propos de l'auteur

Christophe Hardenne

Christophe, suite à 15 ans d'obésité, s'est renseigné sur les principes naturels de l'Obésité. Ça lui a permis de dire Ciao Obésité et Ciao Surpoids rapidement. Depuis, il a à coeur de partager ses secrets avec vous !

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}